Tout savoir sur le développement Low-Code

Qu’est-ce que le développement low-code ?

Le low-code est un moyen de concevoir et de développer des logiciels rapidement en réduisant le nombre de lignes de code à créer. Il permet aux développeurs qualifiés de créer un logiciel plus facilement, plus rapidement et de manière plus fiable. Une plateforme low-code permet de coupler le code traditionnel à un certain nombre de modules déjà codés permettant de d’assister efficacement les développeurs (back, front, DevOps, …) dans leurs tâches.

Prenons une image parlante : dans l’industrie aéronautique, une bonne partie de la construction d’un avion est automatisée, les hommes sont assistés par des robots dans leurs tâches mais ils doivent tout de même avoir des compétences pointues pour s’assurer que tout est fabriqué dans les règles de l’art. C’est exactement pareil avec le low-code : les développeurs sont aidés par des petits modules préfabriqués pour aller plus vite dans leurs tâches mais ils doivent tout de même savoir coder pour intégrer et relier ces modules entre eux.

Low-code ou no-code ?

  • Le low-code s’adresse aux développeurs ayant de solides compétences en développement de logiciels. Il lui permet de choisir parmi un certain nombre de modules de toutes sortes qu’il n’aura pas besoin développer lui-même. Son temps de développement s’en trouve diminué de quelques semaines. L’utilisation d’une plate-forme de low-code demande de garder une organisation traditionnelle, qu’elle soit en mode agile ou en cycle en V.
  • Le no-code quant à lui ne nécessite pas de compétences particulières en informatique. Les plates-formes de no-code possèdent des interfaces très simples (avec du glisser déposer, des éléments graphiques facilement compréhensibles, …) qui permettent à n’importe qui de créer un logiciel sur mesure en quelque heures seulement. La prise en main d’une telle plateforme ne demande que très peu de temps et permet à l’utilisateur d’être parfaitement autonome en quelques minutes.
  • Créer un logiciel avec une plate-forme low-code prend quelques mois tandis qu’avec une plate-forme no-code, cela ne prend que quelques heures.

Quelques chiffres clés à connaître

Le marché des plateformes de développement low-code proposé par des entreprises telles que Salesforce.com, Appian, Mendix et autres, atteindra probablement 21,2 milliards de dollars d’ici 2022, avec un taux de croissance annuel estimé de 40%, selon un rapport publié par Forrester en novembre 2017.

A qui s’adresse ce type de plateformes ?

Les plateformes de développement low-code s’adressent aux développeurs ou aux équipes de développement qui désirent aller plus vite dans la production de leurs logiciels. Elles peuvent également s’adresser aux agences et aux prestataires de développement informatique pour aller plus vite dans la réalisation de leurs commandes clients.

Comment choisir une plateforme low-code/no-code ?

No-code vs low-code

Avant de considérer réellement l’utilisation d’une plateforme low-code, posez-vous la question de l’utilisation d’une plateforme no-code. Trop souvent, les choix se portent vers du low-code alors que du no-code suffirait amplement. Ne vous trompez pas, utiliser une plateforme de no-code peut vous faire gagner beaucoup plus de temps et d’argent qu’une plateforme low-code. Certaines entreprises qui s’étaient d’abord tournées vers un outil low-code, notamment des assureurs de renom, les ont maintenant abandonnées au profit d’un outil no-code et ont gagné jusqu’à 30% de productivité en très peu de temps.

Faites attention à l’expérience utilisateur

Pour que les développeurs soient vraiment assistés dans leurs tâches sans que cela ne leur perde un temps précieux, il est nécessaire qu’ils aient à leur disposition une plateforme low-code avec une expérience utilisateur irréprochable. Dans le cas contraire, l’utilisation d’un tel outil pourrait s’avérer contre-productif.

Richesse des modules

Pour qu’une plateforme low-code soit vraiment utile, il convient que celle-ci soit bien fournie. Assurez-vous qu’elle dispose d’un nombre conséquent de modules utiles pour vos usages et que ceux-ci ne sont pas trop difficiles à configurer. Assurez-vous également qu’ils soient conformes à vos politiques de sécurité.

Modèles prédéfinis

Assurez-vous que l’outil que vous choisirez possède un certain nombre de modèles graphiques prédéfinis. Cela permettra à vos développeurs de plus se concentrer sur le code à forte valeur ajoutée et de moins se concentrer sur la production d’interfaces graphiques.

Outils visuels

Assurez-vous que l’outil que vous choisirez dispose d’outils visuels permettant d’aider et d’accompagner à la gestion de projets. Certains outils embarquent également des outils de travail collaboratif permettant d’inclure les utilisateurs finaux dans la construction du logiciel. Cela peut être une fonctionnalité très intéressante pour préparer à la conduite du changement.

Déploiement dans le cloud

Assurez-vous que la plateforme low-code que vous choisirez donne la possibilité d’un déploiement facilité dans le cloud sans avoir à configurer une myriade d’outils et de connecteurs avant d’y parvenir. Assurez-vous également qu’elle gère convenablement les modifications à la volée et les montées de versions.

Bugs et dette technique

Assurez-vous que l’outil possède un module de gestion et d’autocorrection des bugs mais aussi un outil de gestion de la dette technique. Le must étant les outils qui proposent un outil d’automatisation des tests et de la recette, gain de temps assuré !

Personnalisation et connectivité

Assurez-vous que l’outil choisi est connectable avec votre écosystème existant et de manière simplifiée. Il n’est pas souhaitable de passer trop de temps sur la connexion de données, là n’est pas la vraie valeur ajoutée de vos équipes.

Formation et support

Un outil de low-code sans formation est totalement inutile. En effet, contrairement au no-code, la prise en main est souvent assez longue et demande une formation poussée. Assurez-vous que le fournisseur de la solution choisie possède un programme de formation satisfaisant, en présentiel et avec des formateurs pédagogues. Sans cela, vos développeurs risquent tout simplement de ne pas adopter le low-code.

Le support est également très important. Il n’est pas imaginable d’attendre plus d’une heure pour obtenir une réponse à une question urgente. Pour cela, n’hésitez pas à appeler les clients des solutions visées pour leur demander comment ils ressentent le support client.

N’oubliez pas les bases

Il est très probable que tout fournisseur que vous choisissez satisfera à ces exigences. Néanmoins, l’évolutivité, la disponibilité (par exemple, un contrat de niveau de service à 99%), et la sécurité sont des facteurs importants.

  • null

    A propos de l'auteur de cet article :

    Benoît-Marie FLACH est le CEO et Co-Fondateur de Ksaar, première plateforme de configuration de logiciels sans coder.

Testez !

Vous souhaitez découvrir et tester une plateforme no-code, même par pure curiosité ? Pour demander un compte de test ou une rapide démonstration :

Testez !

Vous souhaitez découvrir et tester une plateforme no-code, même par pure curiosité ? Pour demander un compte de test ou une rapide démonstration :